Accéder au contenu principal

Journal de bord de mon roman de SF

Nom du roman : à déterminer

Genre : Science-Fiction / Space Opera

Public visé : adulte

Format : roman

Nombre de mots : objectif minimum de 60 000 mots

Résumé : à rédiger

Motivations du projet : J'ai terminé il y a peu une nouvelle de science-fiction dans le cadre d'un appel à texte. J'en suis assez satisfait malgré les défauts inhérents au format court et aux contraintes de temps, six semaines ce qui est très court pour moi, qui m'ont poussé à négliger certains passages pas toujours très inspirés ou la cohérence des personnages même si globalement ça se tient. Cette nouvelle a eu un certain succès d'estime par celles et ceux qui ont pu la lire. Un auteur professionnel du domaine m'ayant même dit avoir été "bluffé" ce qui fut pour moi un grand moment de fierté.

J'avais dans l'idée tout d'abord de réécrire la nouvelle, dans le sens de la polir et de l'étoffer un tout petit peu, mais à la marge. Cependant, dans la mesure où j'aimerai que mon histoire soit publiée, en regardant ce qui se fait à droite et à gauche, j'ai quand même le sentiment que si je m'en tiens au format de la nouvelle, mes chances sont très faibles d'être lu, ce qui est le but quand même.

Par conséquent, je pense me lancer dans l'écriture d'un roman. Ce sera mon tout premier projet du genre.

Ce journal de bord a donc le but de faire le point régulièrement, j'espère chaque semaine, sur l'avancée de mon projet littéraire qui s'annonce être quand même un long voyage dans l'inconnu. Ça tombe bien, c'est l'histoire même !


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La critique littéraire : Kafka sur le rivage

La critique littéraire
Kafka sur le rivage


La narration au présent : Pourquoi l'éviter

La narration au présent : Pourquoi l'éviter
C'est un fait, le présent de narration est à la mode chez les nouveaux auteurs. Ayant moi-même écrit mes premiers textes au présent, il serait assez hypocrite de ma part de m'en offusquer, mais il me semble que nous glissons subrepticement d'un présent qui pouvait être utilisé pour faire ses premières armes vers un présent normatif. Pour simplifier, les vrais écrivains modernes écrivent au présent, et le passé est démodé.

Journal de bord - Entrée du 12/11/2017, 18:18

Entrée du 12/11/2017, 18:18
Je pensais profiter du NaNoWriMo pour m'aider à écrire "au kilomètre" et à "faire du mot", mais après quelques scènes d'écrites, je me suis rapidement heurté à un mur. Comme ma nouvelle avait déjà défini quelques éléments de contexte, j'avais espéré pouvoir plus ou moins me passer de toute cette phase de construction d'univers, le worldbuilding dirait-on, mais compte tenu du genre, la science-fiction, je constate à mes dépens que c'est difficilement contournable. C'est là où la fanfiction est agréable. Elle permet d'attaquer directement l'intrigue sans passer par cette phase assez fastidieuse il faut bien le dire de nommage, d'invention de véhicules, de gadgets, d'organisations, de personnages évidemment, leur description, leur passé, etc. Tout un travail aussi de documentation sur diverses notions scientifiques.
Et plus que je gratte, et plus je découvre des aspects à préciser, à définir, à inven…